Le plein d’infos sur Road of the Dead

Il y a quelques jours était dévoilé une première affiche du nouveau projet de George A. Romero, en collaboration avec Matt Birman, Road of the Dead. Dans quelques jours, George A. Romero sera présent au festival Fantasia de Montréal afin de persuader d’éventuels investisseurs pour pouvoir mettre ce nouveau film sur la bonne route. Pour l’occasion le célèbre magazine Rue Morgue a été à la pêche aux infos concernant ce septième opus de la saga …of the Dead. On apprend entre autre, que le projet est à l’initiative de Matt Birman. Ce dernier aillant eu l’idée du projet suite à une séquence de Survival of the Dead. Celle ou un zombie est au volant d’une voiture et entrechoc une autre voiture, pare-choc contre pare-choc. C’est après le tournage de ce film que Matt Birman lui a soumis l’idée de faire «un film de cascade avec des zombies qui conduisent». Suite à cela Matt Birman a écrit le scénario et George A. Romero s’est joint à lui pour co-écrire le script.

On apprend également que le film se situera dans «une ville sanctuaire conçu par un riche investisseur comme un refuge pour les gens riches, et l’une des choses qu’il fait est d’organiser des courses pour les divertir». George A. Romero et Matt Birman on également l’intention de poursuivre ce qui a été entrepris dès Le Jour des Morts-Vivants avec Bob le zombie, à savoir des recherches scientifiques sur les zombies, ainsi que sur une certaines formes d’évolution des morts-vivants. Romero poursuit en disant qu’il y a «un scientifique qui effectue des expériences génétiques, essayant de faire en sorte que les zombies cessent de nous manger, et il a découvert, avec un peu de manipulation, qu’ils peuvent se rappeler de certaines compétences, issues de leur mémoire, qui leur permettent de conduire dans ces courses automobiles. C’est donc un derby de démolition avec des zombies aux volants. Et bien sûr cela va se retourner contre les humains. C’est vraiment un jeu très amusant, avec des cascades en plein essor». George A. Romero précise également que les zombies seront «rapides sur les roues, rapides et furieux!». En revanche comme dans les autres films de la saga, les zombies «ne courent pas. Ils vont toujours se promener quand ils sont à pied».

Bob le zombie dans le Jour des Morts-Vivants

Road of the Dead aura bien évidemment plusieurs personnages humains, notamment «la fille du scientifique, sa petite amie et plusieurs autres personnes qui feront parti de son personnel. Et puis, bien sûr, il y aura probablement une demi-douzaine de méchants importants». D’ailleurs, aucun des rôles n’est attribués pour le moment. Bien que George A. Romero souhaite poursuivre son travail son travail sur la lutte des classes, comme c’était le cas dans Land of the Dead, le script de Road of the Dead ne fera aucune mention à la situation politique instable actuelle car pour lui «il serait difficile de le faire, car c’est presque trop important pour y faire face » et qu’il ne souhaitait pas vraiment aller dans cette direction. Romero dit même de Road of the Dead que c’est «presque une comédie, même s’il y des moments effrayants. Il s’agit plutôt de suspense que d’un film sanglant. Bien qu’il y ait du gore. Il n’y a pas de grandes séquences opératiques, où les gens se font déchiqueter. C’est surtout des cascades, ce qui est tout à fait différent». Il donne d’ailleurs un exemple de ce qu’on l’on pourra voir dans le film, car il y a «un personnage meurt d’une manière tragique mais comme il a participé à une course de Nascar une fois, il est capable de revenir et de conduire. C’est ce genre de looney-tunes. C’est vraiment un Fast and Furious avec des zombies». En revanche Romero réfute l’idée que les zombies tentent de récupérer leur humanité : «J’ai toujours senti qu’ils se souvenaient de leurs comportements, vous savez ? Je ne les considère pas comme conscients. Big Daddy dans Land of the Dead déclenche finalement la gâchette sur ce pistolet après l’avoir transporté pendant la moitié du film, et il a appris: «Oh, je me souviens de ça !» C’est juste un comportement rappelé, ce qui est bien plus dangereux en fait».

Big daddy dans Land of the Dead

Romero dit que s’il aimerait réaliser un nouveau un film que ce soit dans sa saga des zombies ou autres. En revanche, il est heureux de laisser Matt Birman prendre les rênes de Road of the Dead, car il considère que l’expérience de Birman le rend lui même adapté, d’autant que George A. Romero n’est pas un passionné de course : «Oh, non, non. J’ai été accusé d’être un fan de moto à cause de Knightriders, ce qui n’est pas le cas ! Je ne suis pas plus un passionné de voiture». Il révèle aussi qu’il avait une autre idée pour un film de zombie avant Road of the Dead : «Après Survival of the Dead, je voulais faire une sorte de film noir. Survival of the Dead était un western, et j’avais pensé à faire un petit film de zombie noir, quelque chose comme Vaudou de Jacques Tourneur»Avec la mode du zombie qui envahit le cinéma et les séries TV, Romero pense «qu’il faut clairement être amusant de nos jours, et nous espérons y arriver comme ils l’ont fait à Bienvenue à Zombieland». Il ajoute également «qu’il n’y a pas eu de film zombie réussi ces quelques années, à l’exception de quelques petites choses par-ci, par-là. En fait les morts sont restés morts, mais nous essayons de les ramener».

On le répète encore une fois, on espère grandement que George A. Romero et Matt Birman arriveront à trouver des investisseurs, car bien qu’improbable sur le papier, on a très envie de voir Road of the Dead. Croisons les doigts !

Partenariat

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire