Modus Anomali : Le Réveil de la Proie

Parti passer un weekend en forêt avec femme et enfants, un homme va devoir subir une série d’épreuves avant de pouvoir retrouver sa famille, enlevée et dissimulée…

8 jours, c’est ce qu’il aura fallu pour mettre en boîte ce film. Un tournage intensif et éprouvant pour l’équipe technique, à l’image de ce que vit le personnage de ce vrai-faux survival qu’est Modus Anomali. Le film commence dans le vif du sujet avec son personnage principal, totalement amnésique, qui sort d’une tombe de fortune en plein milieu d’une forêt. Il va devoir apprendre d’où il vient et ce qui lui est arrivé. Le réalisateur filme son protagoniste de la meilleure des manières en étant toujours très proche de son protagoniste, caméra au point et bien souvent en plan séquence. Donc oui ça bouge dans tous les sens, l’image est assez crade mais sans exagération. Ce qui est un bon point de départ et qui colle plutôt bien à l’esprit du film et à sa situation.

Les minutes passent sans qu’il ne se passe pas grand-chose, hormis une excellente séquence dans une cabane dans les bois (hommage à Evil Dead) où l’ambiance et l’action est particulièrement anxiogène. Mais c’est peu, trop peu, pour réellement nous accrocher et empêcher l’ennui de survenir et de rester. Heureusement que le film dure à peine 1h30. Puis arrive ce qu’on voyait venir depuis le début : un twist qui se passe vers les deux tiers du film. Un twist supposé déstabiliser le spectateur. Ce qui est le cas, mais malheureusement pas dans le sens que l’aurait souhaité le réalisateur. Celui-ci est amené avec une maladresse déconcertante, nous faisant littéralement sortir du film. En bref, l’histoire nous fait donc passer d’un survival à la sauce thriller, certes longuet mais non dénué d’intérêt, à une sorte de vulgaire slasher bête et méchant sans aucune saveur, doublé de répliques écrites à la va vite voir même improvisées. Il vaut donc mieux pour vous de passer votre chemin sur ce film que de vous aventurer dans ce faux survival au risque de mourir d’ennui et de dépit. Modus Anomali est un film sans grand intérêt malgré une mise en scène qui colle au sujet mais qui se révèle au film d’un ennui profond doublé d’un twist bancal et too much. Un point de plus accordé pour la séquence dans la cabane qui se révèle la meilleure et la seule bonne séquence du film.

RÉALISATION : Joko Anwar
AVEC : Rio Dewanto, Hannah Al Rashid, Aridh Tritama, Izzi Isman, Sadha Triyudha, José Gamo Marsha Timothy…
ORIGINE : Indonésie
GENRE : Thriller, Horreur
DATE DE SORTIE : 15 mai 2013
DURÉE : 1h27
BANDE-ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.