11ème édition des Maudits Films

Quoi de mieux pour se réchauffer l’hiver que de se retrouver dans une petite salle de cinoche à regarder ensemble des films de séries B et de séries Z ? Ça tombe bien le festival grenoblois des Maudits Films vient d’annoncer récemment son alléchante programmation, composée de rétrospectives et la traditionnelle compétition de courts-métrages. Rendez-vous du 22 au 26 janvier 2019 au cinéma Juliet Berto de Grenoble !

Programmation :

Mardi 22 janvier à 20h

El Topo d’Alejandro Jodorowsky
Voyage initiatique au travers de paysages désertiques, El Topo conte l’histoire d’un hors la loi prêt à affronter les Quatre Maîtres du désert pour l’amour d’une femme … Œuvre emblématique d’Alejandro Jodorowsky rejoignant la famille des Midnight Movies, El Topo est une aventure intérieure forte et éprouvante qui, loin de laisser indifférent, nous transporte dans une dimension étrange et fascinante du cinéma de genre à la frontière du western et de l’inexplicable.

Mercredi 23 janvier à 18h

Soleil de feu de Larry Spiegel
Synopsis : Une bande d’adolescents avides de bière, de sexe, et de plaisirs défendus, traverse le désert à la recherche d’une liberté perdue. Hélas, leur aventure est écourtée par la panne sèche de leur fourgon. Les jeunes gens sont alors recueillis par une bande de motards bienveillants qui, très rapidement, vont dévoiler leurs terribles desseins … Commence alors une course poursuite infernale dans la fournaise désertique. 

Mercredi 23 janvier à 20h

La Chasse du Comte Zaroff de Ernest B. Schoedsack et Irving Pichel
Tiré de la nouvelle The Most dangerous game de Richard Connell, La Chasse du comte Zaroff met en scène Robert Rainsford, chasseur de talent, échoué sur une île mystérieuse sur laquelle il rencontre un étrange personnage : le comte Zaroff, qui le recueille et le soigne. Mais, très rapidement, sous ses aspects raffinés, Bob découvre les passions malsaines du comte…

Jeudi 24 janvier à 20h

Salomé de Carmelo Bene 
Chef d’oeuvre absolu et pépite du genre, Salomé de Carmelo Bene est l’oeuvre vers laquelle les cinéphiles se tournent lorsqu’ils ont exploité tout l’horizon Jodorowsky. Psychédélique, fantasmagorique, intrigant et décadent, Salomé est un délicieux voyage visuel qui nous plonge dans les méandres de plaisirs infernaux. 
À voir absolument sur grand écran pour une claque sur la rétine administrée directement par le divin. 
Avis aux curieux : vous n’allez pas être déçus.

Jeudi 24 janvier à 22h

Circus of Fear de John Llewellyn Moxey
Synopsis : À Londres, un dimanche au petit matin, un braquage tourne accidentellement au meurtre à main armée. Le butin obtenu est récupéré par Mason qui se met en quête de trouver le chef de son gang pour partager la somme. Malheureusement, Mason est trucidé dans des circonstances inquiétantes … 
Ce n’est que quelque temps plus tard que l’inspecteur Elliott, chargé de l’enquête, retrouve la piste des billets qui le mène tout droit au campement d’hiver du cirque Barberini. Avaleurs de sabre, nains, faunes, et ménagerie spectaculaire deviennent alors les tourmentes majeures de l’enquêteur. 

Vendredi 25 janvier à 18h

Them! Des Monstres Attaquent la Ville de Gordon Douglas
Fleuron de la série B tourné façon documentaire, Them! raconte l’histoire d’un scientifique qui découvre qu’à la suite d’une forte exposition aux radiations atomiques des fourmis enfouies dans le désert du Nouveau-Mexique ont muté. De petites bêtes insignifiantes, elles passent de monstres géants de 10 mètres de long et terrorisent les autorités.
Un petit classique pas piqué des hannetons à découvrir ou à redécouvrir sur grand écran.

Vendredi 25 janvier à 20h

La Revanche de King Kong de Ishiro Honda
Synopsis : La Revanche de King Kong , King Kong s’est échappé, Kingu Kongu no gyakushu, キングコングの逆襲 … Autant de titres pour désigner LE film Kingkongesque le plus fou de tous. 
Mechani-Kong, créé par le Dr Huu, est à la recherche de l’élément X hautement radioactif. Se retrouvant en situation d’échec, il séquestre le vrai King Kong pour le faire travailler à sa place ! Mais notre irréductible kaiju ne se laisse pas faire…

Vendredi 25 janvier à 22h

Barracuda les mâchoires de la mort (aka Lucifer Project) de Harry Kerwin
Synopsis : En Floride, dans une petite ville, au bord de l’Atlantique, de curieux événements se produisent. Une plongée sous-marine se termine de manière dramatique. Des habitants de la petite ville, d’habitude fort pacifiques, deviennent dangereusement agressifs. Une autre équipe de plongeurs est férocement attaquée par des barracudas, des poissons qui d’habitude, sont inoffensifs pour l’homme… 

Vendredi 25 janvier à 00h

Massacre à la Tronçonneuse 2 de Tobe Hooper
Bien loin du choc émotionnel subit lors du visionnage du premier Texas Chainsaw Massacre, Massacre à la tronçonneuse 2 est une comédie noire et sanglante aux côtés de notre cher Leatherface et sa famille de cannibales. Bon appétit !

Samedi 26 janvier à 14h00

Hell Broke Luz de Loïc Hobi
Stand-Up de Sylvain Begert
Sans Mot Dire de Quentin Lecocq
Maelstrøm de Carlos Gómez-Trigo
Muñecas d’Eva Muñoz
Pepito & Bianca de Fantin Curtet
Hirondelle d’Anaïs Girard-Blanc et Jany Kasmi
Combat Ordinaire : Messalina de Barbara Arsenault
L’Herbe Tendre de Max René
Brainwave de Blandine Cecconi
Nounou.r.s de Mucus Prod

Samedi 26 janvier à 18h00

Le Monde Perdu de Irwin Allen
Synopsis : Le Professeur Challenger organise une grande expédition. Accompagné d’une équipe de scientifiques, il part en pleine jungle amazonienne pour explorer une plaine sur laquelle vivent encore des dinosaures.

Samedi 26 janvier à partir de 20h00 : Double Séance Grindhouse

Pink Flamingo de John Waters
« Ceci étant, je pense que le succès, largement accidentel, de Pink Flamingos doit beaucoup au fait qu’il est complètement salopé techniquement. Parce que ça lui donne un air de snuff movie, ou en tout cas de quelque chose de réel, un peu comme si quelqu’un s’était planqué dans les bois pour mal filmer toutes ces scènes. D’ailleurs, beaucoup ont cru qu’on vivait dans une caravane, que tout était vrai, que nous étions comme ça, que Divine était recherchée pour meurtre. Les gens avaient carrément peur de nous à la sortie du film, alors que tout était très écrit en fait. » John Waters à propos du film

Captain Orgazmo de Trey Parker et Matt Stone
Synopsis : Laissez tomber tous vos héros de comics et rejoignez le seul, le vrai, l’inégalable Captain Orgazmo et soutenez le dans son combat contre l’infâme Spermix Zero ! 
Capitaine Orgazmo, c’est l’histoire hilarante d’un mormon catapulté au rang de star du X … Pourquoi ? Comment ? L’Histoire avec un grand H vous le dira…

Retrouvez toutes les informations sur le site du festival : festivaldesmauditsfilms.tumblr.com

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.